Niamey fête la Pâques 2015 dans les ruines

Au Niger, les 17 et 18 janvier 2015, des émeutes anti-Charlie ont dégénéré. Les populations qui défilaient contre la participation de leur président accompagné du grand Imam de Niamey à la marche « Je suis Charlie » de Paris, se sont soudainement retournées contre les églises qu’elles ont pillées et incendiées.

Deux mois plus tard, certaines églises ont pu se reconstruire, mais les plus touchées ne sont encore que des ruines. C’est le cas de l’Eglise St Paul de Niamey dont il ne reste que les murs et la charpente métallique.

Le Père Grégory, prêtre nigérian arrivé au Niger il y a 8 ans pour reprendre la paroisse St Paul, est désemparé. Il ne cache que difficilement son émotion. Ce sont ses voisins, ceux qui viennent étudier chez lui le soir lorsqu’il fait nuit, ceux à qui la paroisse donne du travail, du riz, des céréales…  ce sont eux qui sont venus tout brûler. Dans un magasin, on retrouve même des traces de céréales calcinées, dans un pays où chacun ne mange pas tous les jours à sa faim…

Même si dès le lendemain de ces débordements, la majorité de la population nigérienne regrettait et avouait avoir honte des ses actes, le mal était fait et la communauté chrétienne du Niger blessée au plus profond. Les nigériens nous ont montré leur vrai visage, expliquent certains. La confiance a été brisée.

La fête de Pâques s’est déroulée sous le signe du rassemblement et du pardon. Les prêches invitaient les paroissiens à se recueillir pour surmonter leur peur. Mais pas facile d’oublier quand la cérémonie se passe sous des tentes dans un décor apocalyptique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s